Photo intrusive ?

ou complicité pour rendre le sujet

Méfiance, méfiance…

Le regard de la petite fille tenant un chaton dans ses bras, est tellement expressif. Il montre bien l’exaspération de l’enfant à qui l’on demande de faire quelque chose qui certainement déplaît. N’y a-t-il pas de danger pour mes chatons d’être pris en photo? Il est clair, qu’elle préfèrerait retrouver la portée de chatons à qui elle a arraché celui-ci, le temps d’une photo.

Une des caractéristiques qui peut déplaire dans la photographie amateur, est son caractère intrusif, ou insistant. Qui n’a pas rencontré un oncle ou une cousine, voulant absolument immortaliser le moment des retrouvailles en lui faisant perdre toute sa spontanéité.

Type
cyanotype
Format
8,1 x 5,7 cm
Date d'acquisition
octobre 2013
Provenance
Monroeville, USA
Date de prise de vue
circa 1900

Le côté dérangeant du photographe amateur, peut également se retrouver dans la course au matériel le plus cher et le plus encombrant. Le plus inutile souvent. Sans doute le goût des énormes téléobjectifs se balançant au cou des photographes du dimanche, vient-il de là. Les nouveautés technologiques ont toujours attiré des amateurs plus préoccupés de monter leur équipement que leur savoir-faire.

Toute bonne photo est le résultat d’une relation de confiance, entre le photographe et son modèle. La photo volée aura toujours un côté dérangeant, déjà au 19ème siècle.

More Stories
Le smash de Monsieur Nash